Deutsch | Français | Italiano | English

Résultats publiés le 12 juillet 2011

Lien vers le communiqué de presse: PDF
Lien vers la publication dans l’International Journal of Epidemiology: HTML / PDF
Manuscrit: DYR115
DOI: 10.1093/ije/DYR115

Quels sont les tenants et aboutissants de l’étude CANUPIS?

La question de savoir si le fait de vivre à proximité d’une centrale nucléaire représente une menace pour la santé est soulevée depuis plus de 20 ans. Des études ont été réalisées sur l’apparition de cancer chez les enfants, ces derniers étant plus sensibles aux radiations que les adultes. L’irradiation provoquée par les centrales nucléaires est toutefois plusieurs fois inférieure au rayonnement naturel de l’environnement auquel nous sommes constamment exposés.

L‘étude sur le cancer de l’enfant à proximité de centrales nucléaires suisses, ou plus simplement l’étude CANUPIS, est la première étude complète réalisée en Suisse en vue d’établir un éventuel lien entre la fréquence du cancer de l’enfant et un domicile à proximité d’une centrale nucléaire. L’étude Canupis est conduite à l’Institut de Médecine Sociale et Préventive de l’universitö de Berne

Qu’est-ce que l’étude allemande sur le cancer chez les enfants a révélé?

Une étude allemande publiée en décembre 2007 a fait apparaître un risque de cancer accru chez les enfants habitant dans un rayon de cinq kilomètres autour d’une centrale nucléaire. Le risque de leucémie était particulièrement élevé chez les enfants en bas âge.

Les auteurs de l’étude allemande n’ont toutefois rien pu affirmer de sûr sur les causes de ce constat. L’irradiation supplémentaire à laquelle l’exploitation des centrales nucléaires expose la population est si faible qu’elle ne peut vraisemblablement expliquer ce résultat.

Les résultats de cette étude appelée KiKK («Etude épidémiologique sur le cancer chez les enfants vivant à proximité d’une centrale nucléaire») sont exposés en détail sur le site du Registre allemand des tumeurs.

Quelle est la situation en Suisse?

Cinq centrales nucléaires sont exploitées en Suisse (Beznau I et II, Mühleberg, Gösgen et Leibstadt, voir la carte). Elles assurent ensemble 42% de la production suisse d’électricité (état de 2006). On recense 1% de la population suisse dans un rayon de 5 km autour des centrales nucléaires et environ 10%  dans un rayon de 15 km

Carte: les emplacements des centrales nucléaires en Suisse

©  IMSP - Université de Berne 2008 | Mentions légales